EDUC-NATURE Oui, il faut éduquer à la nature !

Un état des lieux de l'éducation à la nature, ses conséquences, ses enjeux, les principes directeurs d'une éducation à l'environnement.

Barre d'outils 

Retour à l'accueil  Mentions lgales - Accès clavier : touche lContact  Plan du site  Liste des fichiers PDF  Retrouvez-nous sur FaceBookToute notre actualité sur notre blog professionnel WordpressRègles d'accessibilitéImprimer la pageGrande tailleTaille moyenneTaille par défaut

Vous êtes à : > Eduquer à la nature

Voici la liste des articles de cette page :

Le constat   ::   Des raisons clairement identifiées   ::   Syndrome de déficit de nature   ::   Les enjeux   ::   Les finalités d'une éducation à la nature   ::   Des principes directeurs

 Le constat

Chacun l'a déjà mesuré, lors d'une réunion de famille ou de travail, dans un groupe d'adultes ou d'enfants : nos concitoyens connaissent de moins en moins la nature. Qui sait, aujourd'hui, nommer l'oiseau qui chante dans le jardin ou le papillon qui butine sur une plate-bande ?

Aujourd'hui, de nombreuses parutions (articles, livres) rédigées par des scientifiques comme des sociologues l'attestent : la culture de la nature connaît une érosion sans précédent.

On lit ici ou là :
"Le déficit de nature : une maladie !" (François Cardinal)
"La nature se fait rare dans les souvenirs d'enfance" (Audrey Chauvet)
"Il faut renvoyer les enfants dans les arbres" (Eric Meyer dans Géo)
"Perdus sans la nature" (François Cardinal).

 

Haut de page

 Des raisons clairement identifiées

Il est évident que les enfants sont de moins en moins en contact avec la nature. C'est le résultat de l'évolution de nos modes de vie plus urbains, moins ruraux. Les écoliers ne vont plus à l'école à pied, les jeunes enfants vont de moins en moins jouer dehors.

Les attraits de la technologie, des écrans de toutes sortes, des consoles de jeux, d'internet et autres réseaux sociaux sont bien plus forts.

Les parents, parfois à la recherche d'un confort maximum, éloignent leurs enfants des situations soit disant dangereuses, salissantes... L'enfant est plus en sécurité dans sa chambre à coucher.

Les enseignants, eux, sont pris dans un cercle vicieux : ils se retrouvent en difficulté pour enseigner ces matières dès l'école maternelle puisqu'ils n'ont plus eux-mêmes le bagage naturaliste nécessaire pour le faire.

Dans la sphère de l'éducation à l'environnement, l'évolution des thèmes a joué en défaveur de l'éducation à la nature : si l'éducation à la nature était l'activité principale dans les années 70, l'éducation à l'environnement a fait son apparition dès les années 80 avec son corolaire l'éducation à l'écocitoyenneté dans les années 90. Depuis les années 2000, tous les éducateurs sont engagés dans l'éducation au développement durable.

 

Haut de page

 Syndrome de déficit de nature

On se rend compte aujourd'hui que la carence de nature participe à des pathologies chez l'enfant : déficit de l'attention, obésité, troubles du comportement, désordres liés au stress...

Le déficit de culture naturaliste rend les éducateurs et les enseignants incapables d'organiser eux-mêmes des programmes pédagogiques d'initiation à la nature.

Les naturalistes trouvent de plus en plus difficilement les filières de formation (les chaires naturalistes ont disparu à l'université)...

Demain : S'ils n'ont plus la sensibilité ni la connaissance de la nature, comment les élus et les décideurs intégreront-ils les enjeux de la biodiversité dans leurs politiques ?

 

Haut de page

 Les enjeux

Pourtant, les pédopsychiatres démontrent que dans la nature, l'enfant se construit. Il développe ses sens, sa sensibilité, son imaginaire, il découvre, il observe, il mesure, il apprend les rythmes, les cycles, le vivant, le non-vivant...

Les enseignants et les éducateurs savent que la nature est une source infinie de situations éducatives sur le plan des sciences, évidemment, mais aussi de l'activité physique et motrice, des mathématiques, de la géographie, de la citoyenneté. En outre, l'étude de la biodiversité fait partie intégrante de tous les niveaux du cursus scolaire.

Par ailleurs, la société a besoin de naturalistes capables d'expertise afin de participer à des études d'impact et de signaler toute atteinte à la biodiversité. La société a également besoin de techniciens de la biodiversité pour agir dans des actions de gestion et de conservation.
La société a également besoin de professionnels capables d'intégrer la biodiversité dans leurs activités. Encore faut-il qu'ils en aient l'envie, en mesurent l'intérêt et connaissent les gestes adaptés au respect de la biodiversité.

Enfin, la société a le devoir de préparer des citoyens réceptifs à la nature capables de jugements objectifs et d'esprit critique aptes à participer au débat public et à pratiquer l'exercice de la démocratie en matière de gestion du patrimoine naturel.

 

Haut de page

 Les finalités d'une éducation à la nature

L'éducation à la nature doit viser à rendre les individus au minimum sensibles et réceptifs à la nature, dans leurs activités quotidiennes.

Elle doit pouvoir permettre à chacun d'accéder au plaisir d'être dans la nature et de profiter des milieux naturels comme des sources de bien-être.

Elle doit en outre apporter une certaine forme de connaissance de la nature qui nous entoure ; connaître la nature et savoir nommer les composantes naturelles de notre environnement nous relie au monde, nous ancre dans notre milieu de vie. De même, la connaissance de notre patrimoine naturel (nos mares, les fleurs de nos talus, les arbres remarquables de notre ville, les papillons de notre jardin...) nous relie à notre territoire.

L'ensemble de ces compétences peuvent être résumées dans le terme "culture de la nature".

 

Haut de page

 Des principes directeurs

Eduquer à la nature,
c'est contribuer à la protéger.


"Nous ne savons pas tout sur la nature, mais nous en savons suffisamment pour la protéger. Et tous les programmes de protection resteront inefficaces si on n'éduque pas les populations" (déclaration lors du Colloque sur la biodiversité - UNESCO 2005).

Une éducation à la nature susceptible de modifier les comportements apparaît comme une réponse (parmi d'autres) à l'érosion de la biodiversité.


Eduquer à la nature de proximité.

A l'instar des espèces rares ou des milieux naturels particulièrement sensibles, la nature dite "ordinaire", nature de proximité subit des dommages.
Il apparaît prioritaire d'étudier avec les jeunes et les moins jeunes leur environnement proche et les rendre capables de nommer des espèces avec lesquelles ils cohabitent et de leur faire prendre la valeur (ou les menaces) du patrimoine naturel de leur lieu de vie.


Du terrain, du terrain, encore du terrain.

Observer une araignée tissant sa toile, faire un herbier, suivre une nichée de mésanges, grimper dans les arbres, construire une cabane... La Nature se découvre, se savoure, s'apprend, se vit sur le terrain et non dans la virtualité... Nos jeunes générations doivent retrouver le chemin de la nature... dans la nature !


Une affaire de sensibilité.

Réaffirmer l'importance de "connaître" la nature n'exclut pas qu'on puisse permettre aux enfants de fréquenter la nature et "n'y rien faire" ! Développer la sensibilité des enfants est, sans aucun doute, une phase préliminaire incontournable.


L'importance de la connaissance.

Si l'apprentissage des connaissances n'est pas une fin en soi, il intervient comme un élément (parmi les autres comme les savoir-faire, les comportements,...) de la "culture de la nature". Savoir nommer les choses qui nous entourent...


Aider le public à identifier les enjeux.

Les enfants, comme le grand public méconnaissent les services rendus par la biodiversité à l'homme : services liés à l'équilibre et à la durabilité de la vie, services économiques, mais aussi bien-être et plaisir. Apporter la compréhension de ces enjeux doit donner du sens à l'action et aux comportements respectueux de la nature.


L'importance des méthodes

Les méthodes, démarches et techniques éducatives sont aujourd'hui relativement bien identifiées : pédagogie active, démarche expérimentale, éco-pédagogie...
Sont-elles connues et utilisées par tous les éducateurs et enseignants ?


De la cohérence !

L'éducateur à la nature ne fait pas abstraction des grands enjeux planétaires : empreinte écologique, désordres climatiques, raréfaction des ressources... L'éducation à la nature doit donc se mettre en cohérence avec toutes les problématiques du développement durable.


Rétablir un équilibre éducation à la nature/éducation au développement durable.

Sans rejeter la nécessaire évolution des champs de l'éducation à l'environnement et eu développement durable, les problématiques naturalistes ne doivent pas s'en trouver proportionnellement réduites. Un équilibre doit être trouvé dans les programmes éducatifs divers, les actions, les budgets...

 

Afficher le fichier Poster Un festival de film par la MJC de Bernay

 

Haut de page

Un nouvel outil pour les animateurs nature

Fichier Couverture

Mon Fichier d'activité nature

Le constat

La nature se fait rare dans les souvenirs d'enfance.
(Audrey Chauvet)

Des raisons clairement identifiées

La console de jeu vidéo est devenue plus séduisante que la cabane dans les arbres.

Les enjeux

Les pédopsychiatres démontrent que dans la nature, l'enfant se construit.

Des principes directeurs

... Tous les programmes de protection resteront inefficaces si on n'éduque pas les populations".
(Déclaration lors du Colloque sur la biodiversité - UNESCO 2005).

Illustrations de la page

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer

Eduquer  la Nature Cliquez pour zoomer